L'instant-poésie
Instant-Poésie 162 La Madone de Maguelone
(le 2019-11-24 à 07:00)

Nous entrons ce dimanche dans le temps de l’Avent, celui de l’Attente : nous attendons Celui qui vient nous sauver. Or, la première qui a vécu le plus intensément cette attente est bien Marie. C’est pourquoi pour cet Instant-Poésie j’ai choisi ce poème marial écrit cet été à partir d’un moment vécu.
L’illustration ci-dessous est extraite du recueil des 51 derniers Instants-Poésie qui vient de sortir (voir l’invitation en conclusion).



L’été faisait pâlir le ciel
D’un voile clair sur Maguelone,
Ses vignes et pins essentiels,
La cathédrale et sa Madone.

Passé sous le linteau d’acanthes,
Et sous le Christ en majesté,
Et des mots avivant l’attente,
On trouve alors l’ombre et la paix.

Une arche d’abord vous envoûte
Attirant l’âme comme l’aimant
Pour que la nef l’élève toute
En son plein art, pur et roman.

Là, de minces fenêtres ancrées
Aux murs, bien faiblement éclairent
Le mystère des pierres ocrées,
Des blanches dalles funéraires.

A côté veille la Madone ;
Les vandales ont coupé ses mains
Elle en sourit, souffre et pardonne
Compatissant à nos chagrins…

Quand s’arrêtant devant la Vierge
Une femme en fauteuil roulant
Lui déposa prière et cierge,
Le corps blessé, le cœur brûlant.

Qui savait ce qu’elle voulait ?
Mais elles semblaient se comprendre,
La femme au fauteuil qui roulait,
La Dame-au-sourire-tendre.

Elles faisaient prière au Ciel
Dans un côté de Maguelone.
Elles montaient à l’Essentiel,
La pauvre femme et la Madone.

Illustration
La Madone de Maguelone dans sa cathédrale, 15 km au sud de Montpellier.

PHOTO AMN (Le graphisme du recueil , lui, est bien évidemment tout net !
L’instant-Poésie N°161 de mardi dernier vous donne toutes les informations sur ce troisième recueil des IP et comment l’obtenir. Les Franciliens, et notamment le Yvelinois, sont cordialement invités chez Anne-Marie et Patrick dimanche 8 décembre pour la signature, la lecture de poèmes et la boisson de l’amitié.
D’ici là bonne semaine à tous !
Pour recevoir régulièrement « l’Instant-Poésie » merci d’inscrire votre adresse ci-dessous
Patrick Naudin Mac-Auliffe, né le 6 juin 1947 à Niort (Deux-Sèvres),a vécu sa jeunesse à Nice. Marié, et père de trois enfants, il a mené une carrière de responsable de formation et de relations humaines). PNMA a publié successivement : « Quand riment les couleurs », « Traces en Terre de Dieu : méditations illustrées en Israël/Palestine » et « Vingt Mystères de Dieu ». Le premier et le troisième ouvrage, illustrés par le photographe Claude Turlan ont donné lieu à plusieurs expositions : à Paris et en Province.

Site hébergé par OVH, 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France.
Réalisation celul sas
Contact éditorial : Patrick Naudin