L'instant-poésie
Les disparus et les revenus IP 121
(le 2018-11-11 à 06:00)

La commémoration du 11 novembre 1918 appelle aujourd'hui à un double instant-poésie :
-"Les disparus et les revenus" , les grands-pères d'Anne-Marie et de moi-même;
-et "Charles engagé volontaire", un poème de 2017-18 présenté en photo-poésie, comme les 50 autres du livre "Flore, portraits, sacré" qui vient de sortir avant-hier comme annoncé.Il est dans l'illustration .

Les disparus et les revenus

Juste il y a cent ans
Finissaient ces temps
Où vivaient nos grands-parents
Dans l’horreur et le sang

D’ici même Lucien
Artilleur sur la ligne
Laisse sa vie et siens
La veuve et l’orpheline

Oncle Charles à trente ans
Au foudroyant Vauquois
Dans la Guerre ouragan
Y meurt pour notre droit

Henri d’ici aussi
Soldat Connut Verdun
Vivant il en sortit
Mais perclus de chagrin

Louis eut trois permissions
Ses trois remplaçants
Malheureux y mourront.
Lui par destin revenant…

Et Léon médecin
Dans la neige et le sang
Cris et bombardements
Sourd quand même revient

Et juste en cet instant
Gardons-les en mémoire
Dans notre cœur mettant
En l’Europe un espoir

PNMA
Illustration
Nota : dans le livre n'apparaît bien sûr pas cette pixelisation lié à la taille" réduite"du fichier contrainte par cet envoi en nombre.

Réalisation : Eric Courtade
Bon dimanche et bonne semaine!
Pour recevoir régulièrement « l’Instant-Poésie » merci d’inscrire votre adresse ci-dessous
Patrick Naudin Mac-Auliffe, né le 6 juin 1947 à Niort (Deux-Sèvres),a vécu sa jeunesse à Nice. Marié, et père de trois enfants, il a mené une carrière de responsable de formation et de relations humaines). PNMA a publié successivement : « Quand riment les couleurs », « Traces en Terre de Dieu : méditations illustrées en Israël/Palestine » et « Vingt Mystères de Dieu ». Le premier et le troisième ouvrage, illustrés par le photographe Claude Turlan ont donné lieu à plusieurs expositions : à Paris et en Province.

Site hébergé par OVH, 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France.
Réalisation celul sas
Contact éditorial : Patrick Naudin