L'instant-poésie
Le centième instant IP 100
(le 2018-05-20 à 06:00)

Une aventure inattendue...

Fin juin 2016, à la suite d’une forte intuition, j’adressai le premier Instant-Poésie, puis, dimanche après dimanche, un poème-bonjour à toutes mes relations, des plus proches à des des plus lointaines.

DEUX ANS APRES, pour une petite « base » passant sans publicité humblement de 500 à 600 personnes, plus de 90 poèmes nouveaux sont parus.

SURTOUT, des amitiés se sont renforcées, d’autres nouées. Nous avons donné un récital. J’ai publié mon quatrième recueil « D’eau, de pierre et d’esprit » et reçu un prix.

Pour tout cela, une aventure, chers amis lecteurs : MERCI ! Sans vos nombreux encouragements et félicitations, tantôt inattendus, tantôt affectueux mais toujours authentiques, cela ne se serait jamais fait.

L’une des plus grandes beautés de la poésie, comme de tout art, n’est-il pas de vivre, s’envoler un instant ENSEMBLE vers quelque lieu peut-être plus réel que le Réel ?

ET MAINTENANT ?
Vous vous imaginez peut-être, le nombre d’heures nécessaires chaque semaine pour composer un « instant-poésie » : écriture surtout, photo et son choix et la mise en ligne informatique.
Aujourd’hui, cher lecteur, il ne m’est plus possible pour la raison évoquée ci-dessous de poursuivre à la fois en « qualité » et en régularité soutenues. MAIS je vais continuer assidûment le travail d’écriture SOUS TROIS FORMES :

a) Par un récit et une iconographie, raison majeure de cette évolution, je vais modestement « m’associer » au travail de mémoire sur la Première Guerre Mondiale. Cela m’est une double nécessité : extérieure à cause du centenaire de 1918 et surtout intérieure du fait de son empreinte dans la mémoire et les archives familiales. J’ai d’ailleurs commencé à l’évoquer dans trois portrait-poèmes.

b) La quarantaine de poèmes écrits après « D’eau, de pierre et d’esprit », sera rassemblée et publiée, sous la même forme que ce recueil, électroniquement et sur papier avec pour titre : « FLORE, PORTRAITS ET SACRÉ ».

c) Et connaissant l’attente de beaucoup d’entre vous, et si vous le voulez bien, je vais MAINTENIR TRÈS ALLÉGÉ l’envoi hebdomadaire : 2, 3, 4 vers ou haïku et /ou une photo.

Enfin,
en ce jour de Pentecôte, je forme ce vœu ardent :
que chacun développe pareillement son « coin de poésie » en lui, qu’elle qu’en soit la nature,
Et qu’à l’invitation du poète,« Courons à l’onde en rejaillir vivant !»*, nous ouvrions largement nos poumons-voiles au souffle de l’Esprit !

Avec toute mon amitié poétique,

Patrick NMA

Illustration
Comme les fleurs sauvages se parlent,
ainsi le poète et son lecteur...

PHOTO DE NOTRE AMI-LECTEUR BERNARD ICARDO (NICE)
*Paul Valéry, le cimetière marin.
ATTENTION : Pour les lecteurs qui ne reçoivent pas régulièrement l'IP, (blocage spam ou autre) , deux moyens faciles pour y parer : a) inscrire l'adresse patrick@instant-poesie.fr dans votre agenda; b) sur le blog www. instant-poesie.fr en haut à droite cliquez simplement pour vous inscrire.
Belle Pentecôte et à dimanche prochain!
Pour recevoir régulièrement « l’Instant-Poésie » merci d’inscrire votre adresse ci-dessous
Patrick Naudin Mac-Auliffe, né le 6 juin 1947 à Niort (Deux-Sèvres),a vécu sa jeunesse à Nice. Marié, et père de trois enfants, il a mené une carrière de responsable de formation et de relations humaines). PNMA a publié successivement : « Quand riment les couleurs », « Traces en Terre de Dieu : méditations illustrées en Israël/Palestine » et « Vingt Mystères de Dieu ». Le premier et le troisième ouvrage, illustrés par le photographe Claude Turlan ont donné lieu à plusieurs expositions : à Paris et en Province.

Site hébergé par OVH, 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France.
Réalisation celul sas
Contact éditorial : Patrick Naudin