L'instant-poésie
Muguet de mai. Instant-Poésie N° 98
(le 2018-05-06 à 06:00)

Voilà un poème sous la forme classique de la ballade, hormis pour les purs de la poésie la coupure des trois strophes de huit vers en deux et la règle des trois rimes. Néanmoins, qu'il apporte à chacun, du bonheur en petits brins!

Encore tout jeune écolier
Fleur-de-muguet et moi s’aimèrent
C’était dans la cour de gravier
Au pied d’un grand mur de pierres

Ta verdure me réjouissait
Et tu me plaisais à jamais
En bande feuillue tu poussais
Muguet premier du joli mai

Alors tes clochettes grenelaient
Et je voulais mieux t’appeler
Disant Lily of the valley
Pour imiter le bel anglais

Maïgloekchoen*, en allemand gai
Campanelles tant parfumées
Restant dans mon cœur aux aguets
Muguet premier du joli mai

En légende on t’a chanté
« Les larmes de la Madone » coulées
Et le Jour du Travail fêté
Tu viens dans les rues jubiler

Apportant des bonheurs secrets
Que ballade ne suffirait
Pour dire merci aux brins discrets
Muguet premier du joli mai

Toi le prince des porte-bonheur
Et le sonneur pour embaumer
Quand joue la symphonie des fleurs
Muguet premier du joli mai

*Une transcription phonétique de « Maiglöckchen », clochettes de mai, pour faciliter la lecture.

Illustration

PHOTO A-M.N.
Attention le spécial n°100 arrive!
Bon dimanche et belle semaine de printemps!
Pour recevoir régulièrement « l’Instant-Poésie » merci d’inscrire votre adresse ci-dessous
Patrick Naudin Mac-Auliffe, né le 6 juin 1947 à Niort (Deux-Sèvres),a vécu sa jeunesse à Nice. Marié, et père de trois enfants, il a mené une carrière de responsable de formation et de relations humaines). PNMA a publié successivement : « Quand riment les couleurs », « Traces en Terre de Dieu : méditations illustrées en Israël/Palestine » et « Vingt Mystères de Dieu ». Le premier et le troisième ouvrage, illustrés par le photographe Claude Turlan ont donné lieu à plusieurs expositions : à Paris et en Province.

Site hébergé par OVH, 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France.
Réalisation celul sas
Contact éditorial : Patrick Naudin