L'instant-poésie
Instant-poésie n°74 Le sourire d'Aimée
(le 2017-11-12 à 07:00)

L'histoire d'Aimé m'a valu un grand nombre de mails émus. Merci à tous.Voilà donc maintenant celle d'Aimée sa sœur, ma tante et marraine. Le personnel rejoint l'universel. Un peu de gaieté en ces jours de grisaille.

A la fin de la guerre,
Ce temps où l’on perdait
Père et mère, fils et frère*,
Le quatorze juillet
Le ciel enfin s’ouvrit,
Et notre Aimée naquit.

Une jeunesse suivait
D’études et de piano,
D’été à Châtelaillon**,
D’hiver gris de donjon***,
Aimée sur les photos
En allégresse souriait.

Puis au temps du métier,
En campagne niortaise,
Aimée venait créer
Pharmacie de santé,
Long labeur avant l’aise,
Toujours elle souriait.

Quand vint naturellement
L’aimable prétendant…
Le Père alors décréta :
« Tu as épousé ici
Ta propre pharmacie
Tu n’te marieras pas.»

Le sourire d’Aimée
Ce jour-là fut rentré.
Mais vite revenait.
Elle se relevait
Dans une robe allongée
De sa jovialité.

Tout au long de la journée,
Entourée de ses pots,
Faïence blanc et bleu,
Notre Aimée leur souriait
Et eux brillaient tout beau,
Doux et droit dans ses yeux.

Après le déjeuner
Aimée allait jouer
Hardiment au piano,
Dans des airs de gaité
Au tempo enlevé,
Allegro con brio.

Et après le dîner,
Dans son officine
Elle redescendait,
Compter la monnaie
Mesurer l’albumine
Mais encore souriait.

Quarante ans durant,
La pharmacie tenant
Les malades sortaient
Visages apaisés ;
Son sourire épanoui
Rayonnait dans le « pays »…

Jusqu’à cet aujourd’hui
Par cette page-ci,
Ou au lecteur ami
Aimée toujours sourit.

PNMA

Illustration
Aimée Naudin 14 juillet 1918- 22 sept. 2002
Entre 1915 et 1917 les parents d'Aimée ont alors effectivement perdus leur fils Aimé (cf IP 73), un père et une mère (causes hors guerre) et un frère mort héroïquement sur le front et dont le portrait viendra au temps voulu.
Châtelaillon : plage de Charente.
Le donjon : monument emblématique de la ville de Niort, berceau de la famille.
Bon dimanche! bonne semaine ! Et au 2 décembre au Grenier de Bougival pour les Franciliens!
Pour recevoir régulièrement « l’Instant-Poésie » merci d’inscrire votre adresse ci-dessous
Patrick Naudin Mac-Auliffe, né le 6 juin 1947 à Niort (Deux-Sèvres),a vécu sa jeunesse à Nice. Marié, et père de trois enfants, il a mené une carrière de responsable de formation et de relations humaines). PNMA a publié successivement : « Quand riment les couleurs », « Traces en Terre de Dieu : méditations illustrées en Israël/Palestine » et « Vingt Mystères de Dieu ». Le premier et le troisième ouvrage, illustrés par le photographe Claude Turlan ont donné lieu à plusieurs expositions : à Paris et en Province.

Site hébergé par OVH, 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France.
Réalisation celul sas
Contact éditorial : Patrick Naudin