L'instant-poésie
L'instant n°9
(le 2016-08-22 à 10:00)

Dans notre « voyage » en Méditerranée, l’escale de Nice n’était pas prévue. Mais je pensais réserver un « instant » aux quatre-vingt-cinq migrants qui, dans « Notre mer », meurent chaque semaine depuis le début de l’année. Quatre-vingt-cinq !! Comme à Nice en une heure... Et je suis aussi niçois. De trois à dix-huit ans, courant dans ses collines, allant dans ses montagnes, me jetant dans sa mer, élevé par ses professeurs et ses prêtres, Nice m’a enfanté. Et qui, un jour, de près ou de loin, sur la terre, sur image ou en un roman, un instant ou une éternité, à (ou de) Nice n’a pas rêvé ? Le 14 juillet 2016 c’est le cauchemar. Sans vers, ni rime, ces lignes, sans coupures, tentent pauvrement de dire aux victimes, aux Niçois et mes amis de jeunesse, ma compassion.

Ce soir-là, la courbe ample et parfaite de la Baie des Anges s’illumine de feux et paraît celle des Archanges.
Subitement, Lucifer sort de ses chaînes, écrase, massacre, au bord de la mer. Tuerie d’hommes, crime cosmique. Sainte-Réparate, la patronne, implore. Le mont Chauve, gardien bafoué, rentre ses épaules, effaré. A Cimiez les toiles des musées muent. Les bleus de Matisse foncent en noirs et les rouges de Chagall deviennent sang. A la colline du Château, les tombes du cimetière tremblent : laquelle recevra un corps écrasé ? A Gairaut, la cascade gronde et la chapelle se terre. Crime cosmique. On prie et pleure sous la lueur d’un vitrail violet.
Mais Nice restera « Nikaïa », « celle par qui la victoire est arrivée"*.
PNMA

Illustration

En signe de deuil, pas d'image cette fois.
*Etymologie possible du nom de la ville.
Qu'un beau rayon de soleil éclaire aussi votre dimanche!
Nous le retrouverons en tous cas dimanche prochain à Maguelone . Bonne semaine!
Pour recevoir régulièrement « l’Instant-Poésie » merci d’inscrire votre adresse ci-dessous
Patrick Naudin Mac-Auliffe, né le 6 juin 1947 à Niort (Deux-Sèvres),a vécu sa jeunesse à Nice. Marié, et père de trois enfants, il a mené une carrière de responsable de formation et de relations humaines). PNMA a publié successivement : « Quand riment les couleurs », « Traces en Terre de Dieu : méditations illustrées en Israël/Palestine » et « Vingt Mystères de Dieu ». Le premier et le troisième ouvrage, illustrés par le photographe Claude Turlan ont donné lieu à plusieurs expositions : à Paris et en Province.

Site hébergé par OVH, 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France.
Réalisation celul sas
Contact éditorial : Patrick Naudin